Quelles précautions prendre avant de poser de faux ongles ?

Sachez qu’il y a plusieurs recommandations à suivre avant la pose de faux ongles. D’ailleurs, il existe réellement des risques pour lesquels, il faut s’astreindre de poser de faux ongles ? Quand est-ce qu’il ne faut pas poser de faux ongles ? Que faire si on se heurte à certains problèmes lors de la pose ?

Conseils pour la pose de faux ongles

La pose des ongles artificiels ne se fait pas à la légère. Il faut connaître tout ce qu’il y a à savoir sur la technique utiliser afin d’éviter certains désagréments qui pourraient abîmer vos ongles.

Notamment, il est important de savoir qu’il ne faut pas poser de faux ongles, si vous n’avez pas encore plus de 16 ans car avant cet âge, l’ongle n’est pas encore arrivée à maturité. Il est vivement recommandé d’avoir un accord parental signé si l’on a moins de 18 ans. La pose de faux ongles est entre autres à éviter pour certaines personnes atteintes de maladie liées à des problèmes d’adhérence, tel les personnes suivant des traitements aux astéroïdes par exemple ou des personnes sous antibiotiques ; ces recommandations sont également à suivre pour les personnes diabétiques ou les femmes enceintes de plus de 7 mois ; il est également connu que les faux ongles sont incompatibles à la pose de l’appareil que l’on met au bout des doigts afin de connaître le taux d’oxygène dans le sang ; la pose de faux ongles est en outre proscrite pour les personnes ayant des maladies d’ongles dont la mycose par exemple ou encore d’autres maladies ; il en est de même si vous travaillez en milieu hospitalier vous risquerez de transmettre certaines infections aux malades ; il vaut mieux également ne pas poser de faux ongles si vous souffrez d’allergies à certains produits. Visitez ce lien pour plus d’informations.

Faux ongles : quelques risques

Pour changer un peu des ongles naturels ou encore, si l’on souhaite être tranquille pendant quelques semaines on opte souvent pour les faux ongles.

On remarque que les deux techniques les plus souvent utilisées sont le gel (qui devient dur sous lampe UV) et la résine auto-durcisseuse. Il est primordial de savoir lors de pose d’ongle artificiel qu’il faut qu’il soit posé en respect de la limite de l’ongle naturel ainsi que des cuticules. Auquel cas, il peut y avoir un risque de décollement de l’ongle naturel, voire même une chute. Un des autres danger pose de faux ongles est l’inflammation et dans des cas les plus extrêmes, il peut y avoir paresthésie du bout des doigts, une sensibilité anormale remarquée sur les mains.

Concernant les techniques, un limage trop agressif peut entraîner une fragilisation de l’ongle, donc avant la pose, on s’assure que le limage soit fait en douceur, une chose que l’on se rend compte au moment de retirer le faux. L’utilisation du faux ongle peut présenter aussi un risque d’allergie au gel, à la colle ou à la résine pour certaines personnes. Les allergies peuvent se manifester par des démangeaisons se présentant sur l’ongle ou sur le visage. Entre autre, le gel  ou la résine qui sont très opaques peuvent masquer l’apparition d’une infection type mycose de l’ongle. En tous les cas, il n’est pas conseillé de garder les faux ongles trop longtemps et une durée de deux semaines par exemple est déjà beaucoup d’après les pros car ces derniers risquent bien d’asphyxier le naturel.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Il est conseillé de bien se laver les mains et de se brosser soigneusement les ongles avant toute pose. On opte également pour des ongles artificiels courts, et on évite de toucher des instruments ou des produits lors de la polymérisation.

Il est souvent recommandé de faire confiance à un professionnel en la matière, tant pour la pose (et celle-ci doit être bien faite) que pour la dépose (elle peut sérieusement sensibiliser l’ongle naturel si on la fait brutalement ou encore avec des produits toxiques). Si l’on a un doute par rapport à la pose, il vaut mieux opter pour d’autres solutions, telles, l’utilisation de colle faux ongles bio ou la pose de vernis hybrides par exemple, garantissant une longue durée et aussi un effet de gel. D’ailleurs, ces derniers se posent et se retirent exactement comme du vernis classique.

Manucure à la maison : quels instruments me faut il ?
Qu’est ce qu’une french manucure ?